Accro du vin

Le bienfait du vin rouge pour la santé

Deux verres de vins rouges
Lorsque la nature est de notre côté

Nous savons que plusieurs d’entre vous seront heureux d’apprendre cette nouvelle. D’abord ce n’est pas une légende urbaine, non… il a été démontré que boire un ou deux verres de vin rouge par jour, contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires, en réduisant le taux de cholestérol sanguin. Mais, ce n’est pas une panacée universelle, il reste à ajouter au mélange; une alimentation saine, la pratique d’activité physique et la cessation du tabagisme.

Mais revenons au vin, car pour un accro du vin c’est cela qui compte. D’abord le vin rouge est-il meilleur ? Bien que les boissons alcoolisées aident, lorsqu’elles sont consommées avec modération, les études ont clairement démontrées que le vin rouge se démarquait des autres alcools. Également, la présence des composés antioxydants dans le  vin blanc auraient elles aussi des effets bénéfiques sur le cœur.

Coeur

Pour donner du sérieux à cet article, nous tenons à spécifier qu’une des études que nous avons consultée a été menée par une équipe de chercheurs du Centre Hospitalier Intercommunal de Montbard-Châtillon sur Seine. Ils ont suivi 5 personnes, ces derniers n’ont rien changé à leur alimentation, sauf que le midi 2 verres de rouges venaient s’ajouter à leur repas.

Après une semaine, ce qui constitue un délai relativement court, le bienfait de la consommation modéré de vin rouge fut noté, par les analyse sanguines. L’effet antioxydant des flavonoïdes du vin rouge est apparu comme étant l'un des mécanismes de la protection cardio-vasculaire.

Le vin rouge testé était un bourgogne pinot noir, riche en flavonoïdes et en resvératrol. Si vous n’êtes pas familier avec cette substance et bien on la trouve surtout dans le raisin, mais également dans les mûres, les arachides et les canneberges. En effet les vignes produisent cette molécule pour se protéger des champignons et des UV. Ce qui rend la présence du resvératrol dans le vin rouge, un atout pour lutter contre le vieillissement cellulaire grâce à ses propriétés anti-oxydante, il possède également des qualités anticancéreuses.

Pour terminer, nous devons noter que les bénéfices de la consommation modérée de vin rouge, n’a été observé uniquement que chez les personnes d’âge mûr et les personnes âgées. Il ne semble pas  qu’une consommation, même modérée, n’aiderait pas les jeunes.
Par contre  il faut noter que rarement quelqu’un sous la barre des 40 ans se fait dire par son médecin que son taux de cholestérol est élevé… donc nous concluons que la consommation de vin rouge chez les jeunes n’aide peut-être pas, mais elle ne cause pas de problème non plus.

Accords Mets & Vin

Trucs et astuces

Millésime

La dégustation